FANDOM


Le Chapelier fou (angl. Mad Hatter) demeure un fanatique du temps, mais n’est plus le chapelier amateur de thé qu’il était lors de la première visite d’Alice Liddell au pays des merveilles ; il s’est définitivement brisé et est devenu un être version mi-organique, mi-métallique.

Biographie Modifier

Les Aventures d’Alice au pays des merveilles Modifier

Le Chapelier explique à Alice que le Lièvre de Mars et lui sont constamment en train de prendre le thé car, lorsqu’il a essayé de chanter pour la Reine de Cœur à sa cérémonie, elle a voulu le condamner à mort pour avoir eu « l’intention de tuer le Temps ». Il a toutefois échappé à la décapitation.

En représailles, le Temps s’est interrompu pour le Chapelier, les retenant, lui et le Lièvre de Mars, à jamais coincés à 6 heures pile de l’après-midi.

Lorsqu’Alice arrive à la table du Lièvre, le Chapelier se caractérise par : ses changements de place autour de la table à n’importe quel moment ; ses courtes remarques personnelles ; ses devinettes sans réponses ; ses récitations de poésie absurde. Tous cela exaspère Alice, qui finit par s’en aller.

Il apparaît plus tard en tant que témoin au procès du Valet de Cœur, où la Reine de Cœur semble le reconnaître pour le chanteur qu’elle a condamné à mort. Le Roi l’avertit également de ne pas être nerveux, sans quoi il le « [fera] exécuter ».

De l’autre côté du miroir Modifier

Sous le nom de « Hatta », le Chapelier fou a de nouveau des ennuis avec la justice. Il n’est pourtant pas nécessairement coupable : la Reine Blanche explique que les sujets sont souvent punis avant d’avoir commis un crime, et non après, et que parfois ils n’en commettent même pas. Il est également présenté comme l’un des deux messagers du Roi Blanc, l’autre étant le Lièvre de Mars sous le nom de « Haigha ».

American McGee's Alice Modifier

Juste avant que l’incendie ne survienne, le Chapelier est en train de prendre le thé avec Alice et ses autres amis du pays du merveilles. Au début du chapitre Fumée et feu, ajouté aux Aventures d’Alice au pays des merveilles dans le jeu, le Chapelier alarmé hurle de peur lorsque l’incendie se déclare ; le Lapin Blanc crie qu’« il faut sauver Alice ». Les cris du Chapelier tirent Alice de son rêve, ainsi elle peut fuir et survivre à l’incendie.

Plus tard, Alice et le Lapin Blanc, qui ont tous deux rétréci grâce à la potion « Bois-moi », cherchent le Bombyx dans la forêt du pays des merveilles. Le Chapelier survient alors et tue le Lapin en l’écrasant sous son pied ; cette action semble être intentionnelle, et non accidentelle, puisque que l’on voit le Chapelier appuyer avec force son pied sur le sol. Vraisemblablement, le Chapelier est aussi celui qui a réparé le Bredoulocheux, en remplaçant par des morceaux de métal et de machines les parties de son corps qui ont été endommagées par le Glaive vorpalin.

Une fois le Roi Rouge vaincu par Alice, le Chapelier apparaît derrière elle et l’assomme, pour ensuite la transporter dans un asile de fous aux murs totalement recouverts de miroirs, rappelant Rutledge Asylum. Juste après qu’Alice a vaincu les Tweedle, le Chapelier se révèle et lui parle ; lorsqu’elle déclare n’avoir peur de rien, il lui cite plusieurs choses qu’elle craint en vérité, puis il lui dit qu’« il est possible d’éviter tout cela » ; Alice, l’air anxieuse, lui demande ce qu’il veut dire, juste avant que le sol ne s’effondre sous ses pieds qu’elle ne chute jusqu’à atterrir dans l’horloge démente.

En chemin, elle rencontre trois prisonniers du Chapelier : le Loir, le Lièvre de Mars, et le Griffon, lequel lui révèle que le Chapelier prévoit de « transformer tous les habitants en automates, ou les tuer en tentant de le faire », et qu’il a l’habitude de jeter un coup d’œil à ses expériences à 6 heures pile. Alice dérègle alors les engrenages de l’horloge pour qu’il soit « 6 heures un peu plus tôt ». Finalement, le Chapelier est vaincu par Alice dans son propre repaire, ne bougeant plus lorsque sa tête explose. Plus tard, après que le Reine de Cœur est détruite, il ressuscite, et ne se comporte à présent plus en ennemi pour Alice.

Alice : Retour au pays de la folie Modifier

Ironiquement, le corps du Chapelier fou a maintenant été démonté par ses anciennes victimes, le Lièvre de Mars et le Loir. Alice découvre sa tête et son torse dans la décharge à ordures de son propre domaine ; tous deux conviennent que le Chapelier aidera Alice si elle retrouve ses membres.

Alice réussit à récupérer les bras et les jambes du Chapelier, ce qui emplit ce dernier de joie. Cependant, lorsqu’elle l'interroge sur le train infernal,